Danse orientale Grenoble
Menu
Contact
Danse-Orientale-Grenoble.com, le site de TERRE DES ARTS
Malha

La danse orientale est un art ancestral, né en Egypte, au X ème siècle. Différents types de danses orientales ont vu le jour au fil des années, mais celle qui reste la plus populaire et la plus appréciée de toutes est la danse du ventre, qu’on appelle Le Sharqi en arabe.

Cette danse apparaît en Orient au départ, et finit par s’imposer en Europe et dans le monde entier, quelques siècles plus tard.

Ce moyen d’expression corporel permet de se sentir en parfaite harmonie avec son corps, et c’est là toute la richesse de cette discipline.

Pour mieux connaître cet art, il faut s’intéresser à son histoire, à son évolution, et à ces danseuses, qui ont apporté de la joie de vivre, de la fête et de la gaieté aux spectateurs.

Pour cela, suivez le guide !



  Actualité 

gaucheSTAGE DE DANSE TAHITIENNE
droite


Dimanche 10 avril 2016

 de 14h30 à 16h30

avec Pauline ATA






Tarif :
 35€ /adhérent
40€/ non adhérent
12€/adhésion 2015/2016

au STUDIO DES ARTS
25 rue Gabriel Péri à Grenoble
(tram St Bruno / parking de l'estacade)

 
     
Réservation : 06 61 42 99 22 / terredesartsgre@yahoo.fr


gaucheLES COURS 2015/2016
droite





1 COURS D'ESSAI GRATUIT
-20% pour les étudiants et demandeurs d'emploi




gaucheLa Cie ZENZLAdroite

 

Vous pourrez voir les danseuses de la compagnie au cours des événements suivants :

mise à jour en cours



  A venir prochainement... Le samedi 30 janvier 2016
à partir de 18h
à la salle Ferdinand Texier à Saint Martin d'hères

Yennayer 2966 organisé par l'association culturelle amazigh

Venez feter avec nous le nouvel an berbère !
diner spectacle et soirée dansante

    


  Danse orientale  

LES ALMEES

Quelles sont les origines de la danse orientale? Comment est-elle apparue ? Il existe plusieurs théories sur les origines de cette discipline, mais celle qui fait l’unanimité est celle des tsiganes, qui furent les premiers à danser à l’orientale, de manière sensuelle et sulfureuse. En effet, La danse orientale a été importée par la communauté tsigane venant d’Inde. En savoir plus sur les Almees

 

LES GHAWAZEE

Les Ghawazee, étaient issues d’un tout autre milieu que celui des Almees. Bien qu’elles soient des danseuses professionnelles elles aussi, elles appartenaient à un milieu beaucoup plus modeste. Leur tribu s’appelait la Tribu des Nawar (tribu tsigane venant d’Inde). Elles faisaient partie de la communauté Tsigane d’Egypte, et avaient très mauvaise réputation. On associait souvent ces danseuses tsiganes à des prostituées, ou des filles de joie. En savoir plus sur les Ghawazee

 

LES HAWANEM

Ces danseuses pratiquent ce qu’on appelle à cette époque « La danse des dames ». Elles font partie des danseuses professionnelles, mais contrairement aux Ghawazee, elles ne dansent que pour les femmes, et ne sont pas payées lors de leurs prestations. Elles pratiquent la danse des dames par plaisir et par passion également. En savoir plus sur les Hawanem

 

LE BALADI

Cette danse que l’on appelle Le Baladi en arabe, est une danse d’origine égyptienne, pratiquée depuis des millénaires en Moyen Orient principalement. La musique qui accompagne ce style de danse est mélancolique au départ, puis le rythme s’accélère progressivement. Les mouvements de la danseuse se caractérisent par des enchainements fluides... En savoir plus sur le Baladi

 

LE SHARQI

Le style Sharqi s’est beaucoup inspiré du style Baladi, tout en le modernisant au fil des années. Dans les années 1930-1940, grâce au talent exceptionnel de danseuses comme Samia Gamal, ou Tahia Carioca, la danse du ventre comme on l’appelle souvent, se fait connaître au niveau international... En savoir plus sur le Sharqi

 

RAKS EL ASAYA

En arabe, Raks El Asaya signifie danse de la canne. Cette danse est originaire de la Haute Egypte. Symbole de force et de puissance, cette danse était uniquement pratiquée par les hommes au départ. Au fil des années, les femmes ont repris ce style de danse, pour la rendre plus féminine, et pleine de séduction. Quand les femmes commencent à imiter... En savoir plus sur Raks El Asaya

 

LE SHAMADAN

Cette danse que l’on appelle la danse du chandelier, provient également d’Egypte, du Caire plus précisément. Cette fois, ni la canne, ni le voile ne sont utilisés, c’est le chandelier qui accompagne la danseuse lors de ses démonstrations. Il se place sur la tête de la danseuse, qui doit danser et maitriser En savoir plus sur le Shamadan

 

LE TRIBAL

Ce style de danse nous vient des Etats-Unis, et apparaît au début des années 1970, grâce à Jamila Salimpour, professeur de danse orientale. C’est elle qui est à l’origine de ce nouveau style de danse, qui marie remarquablement bien la danse orientale, à la danse flamenco. Les mouvements de cette danse ... En savoir plus sur le Tribal

 

SAMIA GAMAL

Samia Gamal était une jeune danseuse d’origine égyptienne, née en 1924, sous le nom de Zeinab Ibrahim Mahfouz. Elle se fait repérer par la célèbre danseuse Badia Massabni, la fondatrice du Casino Opéra, qui l’engage dans sa troupe de danseurs, en lui attribuant le nom de scène de Samia Gamal. ... En savoir plus sur Samia Gamal

 

THAIA CARIOCA

Tahia Carioca, est née sous le nom de Tahia Ali Mohamed Karim, à Ismaila en Egypte en 1915. On la surnomme Carioca car à ses débuts elle prenait plaisir à parodier sur scène une danseuse brésilienne du nom de Carioca. Elle aussi se fait repérer par la célèbre Badia Masabni, qui l’engage dans sa troupe de danseuses au Casino Opéra. ... En savoir plus sur Tahia Carioca

 

FIFI ABDOU

Très populaire, Fifi Abdou est une grande danseuse égyptienne, connu à travers le monde pour son talent, mais aussi pour son comportement, que certains conservateurs trouvent vulgaire et déplacé. Admirée par certains, et critiquée par d’autres, elle continue malgré tout à danser, et même à se produire dans des films cinématographiques, ou des comédies musicales au théâtre. Elle à le sens de l’innovation ... En savoir plus sur Fifi Abdou

 

DINA

Dina fait partie des danseuses orientales les plus renommées à l’heure actuelle. Elle commence sa carrière artistique en intégrant différents groupes de musique folklore égyptien, et se fait connaître progressivement. Grace à sa notoriété, elle réussit à se produire lors de grands événements organisés au Moyen Orient, et surtout en Egypte. En savoir plus sur Dina

 

Le code vestimentaire de la danse orientale

Le costume oriental deux pièces est le costume le plus populaire depuis plusieurs années déjà. En créant une danse orientale plus sophistiquée et plus moderne en 1930-1940, Badia Masabni, permet aux danseuses de cette époque de porter des tenues vestimentaires plus dénudées, mais qui restent tout à fait élégantes. En général, ces costumes 2 pièces se portent près du corps, pour plus de sensualité... En savoir plus sur les vêtements oritentaux

 

Le code vestimentaire de la danse tribale

Les tenues vestimentaires de la danse tribale sont très recherchées et agrémentées d’accessoires très voyants. A l’origine, les danseuses tribales portaient des robes amples et flottantes, faites de couleurs et de matières très variées. Aujourd’hui, elles agrémentent beaucoup plus leurs tenues avec des bijoux imposants (bracelets, colliers), des ceintures ornées de pompons ou de miroirs, des foulards frangé ... En savoir plus sur les vêtement tribal

 

 




Dj Mariage Paris